En attendant le prochain festival d’Avignon, on peut continuer à soutenir la culture. Et en ces temps moroses plus que jamais, nous avons besoin de la culture pour nous évader. Et quoi de mieux qu’un seul en scène sur le thème du voyage ? C’est ce que vous propose Marie Stéphane Vaugier à la boite à Rires, Paris, le 28 octobre.

 

Et si les hôtesses de l’air pouvaient dire ce qu’elles pensent des voyageurs.

Marie-Stéphane Vaugier a été hôtesse de l’air toute sa vie. Elle a aimé ce métier et ça se sent. A la retraite, elle a décidé de nous confier ses plus beaux souvenirs ainsi que les anecdotes des clients les plus pénible.

Quand on aime le voyage comme moi, on se délecte de savoir ce que pensent les personnels navigants des voyageurs/ clients. Les clichés ont la vie dure. Comme dans la chanson de Dutronc : « toute ma vie j’ai rêvé d’être une hôtesse de l’air…. Tout ma vie j’ai rêvé d’avoir d’avoir les fesses en l’air. ». Mais loin des clichés, on découvre un métier passionnant et pas si évident que ça. Entre les vieux messieurs qui ont besoin d’une maman, les prétentieux, les sans gêne.

Une galerie de portraits peu flatteur pour nous les voyageurs mais tellement drôle. Je ne regarderai plus les hôtesses de l’air de la même manière.

Une des phrases du spectacle que j’ai préféré c’est : « pour nous les navigants, un passager qui dort est un passager en or. » Je trouve qu’elle résume parfaitement le ton du spectacle.

Un ascenseur émotionnel

Marie Stéphane Vaugier aurait pu faire un one woman show comique. Elle en a les capacités et surtout elle a les anecdotes et un sens comique indéniable. Mais elle se serait privée de ses autres talents.

Elle vous raconte une histoire qui vous fait mourir de rire et sans aucune préparation vous chante une chanson mélancolique. D’un coup, le grand 8 des émotions est lancé. Et pendant tout le spectacle c’est comme ça. Si ce n’est pas de la chanson c’est de la poésie, de la littérature, du voyage.

Connaissez-vous Ernest J Gaines ? Moi non plus je ne connaissais pas. Et ben Marie Stéphane Vaugier a fait sa thèse sur son œuvre. Elle nous en parle comme de l’amour de sa vie. Elle nous explique pourquoi elle a vibré en lisant ses romans. On est accroché à ses lèvres pour en savoir plus. On n’a qu’une envie à la fin du spectacle, c’est de courir dans une librairie pour découvrir cet auteur si exceptionnel.

Un spectacle d’humour vraiment ?

Ou et non. Enfin, ce n’est pas que cela. C’est plus compliqué. Je dirais plutôt que c’est un spectacle avec de l’humour. C’est assez singulier comme spectacle voir unique. Une raison de plus pour courir le découvrir. C’’est un spectacle autobiographique agité entrecoupé de moments de poésie, de voyage et de culture. Mais cette définition est incomplète et ne fait pas honneur à ce spectacle. Marie Stéphane Vaugier aime nous perdre. Et c’est réussi. C’est un spectacle à son image. Profondément humain. On aimerait l’avoir comme amie tellement elle est généreuse sur scène. On aurait envie de prendre l’avion et de l’avoir comme hôtesse. Et si c’était le but du spectacle ? Nous faire changer de regard et nos rapports avec les personnes navigants.

Une invitation au voyage

Durant ce spectacle, vous découvrirez le Brésil, la Louisiane, l’Afrique du Sud. Avec un talent pour manier les mots, Marie Stéphane Vaugier vous emmène, vous transporte, vous fait voyager. Elle reste une hôtesse de l’air dans l’âme. Maintenant c’est au sol, sur scène qu’elle nous accompagne dans le voyage. Ses mots sont remplis d’émotions, de justesse. On ferme les yeux et on est au pain de sucre ou devant un musicien de jazz. A Saint Louis, on le voit le saxophoniste seul dans cette rue, on l’entend. On ressent la foule, le danger des transports à Rio.

Marie Stéphane Vaugier n’est ni comédienne, ni autrice, elle est créatrice d’émotions. C’est un talent rare qui ne faut pas rater. Son metteur en scène l’a bien compris car le décor est minimaliste. Une valise, une veste, une casquette. Ça plante le décor. Et c’est suffisant. Le reste est apporté par les mots, l’énergie et le talent de Marie Stéphane Vaugier. Un spectacle idéal en ces temps de Covid. Imaginez vous voyager dans votre fauteuil. Et si vous avez peur de l’avion, courrez y.

 

Un spectacle intelligent

Spectacle intelligent ne veut pas dire spectacle pompeux. Non, on en est très loin. Le spectacle est intelligent car chaque histoire est amenée avec intelligence et talent.

C’est aussi un spectacle militant. Pas le genre de militantisme hurlant et haranguant les foules. La encore Marie Stéphane Vaugier nous montre l’étendu de son talent. Une petite phrase par ci, une petite histoire par là. Et au final, on dénonce les violences faites aux femmes ou le racisme. Même si c’est indolore, on le ressent et ça reste. On ne nous demande pas de prendre parti, de nous définir selon la thématique (pour ou contre). Non, c’est posé sur scène. De manière généreuse pour ceux qui le veulent. Aucune bien pensance ou obligation à réagir. Cela vous regarde. Acceptez la générosité de Marie Stéphane Vaugier. Comme pour tout le spectacle.

Marie Stéphane Vaugier

Marie Stéphane Vaugier

On ne ressort pas du spectacle comme on y est rentré. Non. On ressort avec un petit bout du cœur de Marie Stéphane Vaugier. On ressort avec des rêves pleins les yeux et la tête dans les airs. Cela caractérise son métier. Ils ont eu de la chance les passagers d’avoir une hôtesse comme elle.

Profitez de sa date à Paris, pour découvrir un spectacle unique et envoutant. On espère qu’elle viendra en 2021 au festival d’Avignon. Comme cela, on pourra voyager ensemble vers de nouvelles destinations. En attendant, vous pouvez retrouver ses mots et son intelligence émotives dans ses deux livres : Entre deux bleus et Papa tango Charlie paru chez EnvolEmoiEdition. C’est de ces deux livres que le spectacle est né. N’oubliez pas le 28 octobre à la boite à Rire de Paris. Bonne découverte à toutes et à tous.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.