Comme beaucoup, je m’inquiète pour l’avenir de la culture avec la crise du COVID 19. Elle va avoir des conséquences sur le festival d’Avignon de 2021. Il est important à mes yeux de soutenir toute action qui va dans le sens d’une protection de la culture. Et surtout, d’un partage de celle-ci avec le plus grand nombre. C’est pour cela qu’aujourd’hui, je vais vous parler de l’initiative de la compagnie le théâtre du Kalam.

Apporter la culture aux plus grands mondes

La compagnie du théâtre du Kalam devait se produire au festival d’Avignon 2020. Malheureusement avec la crise du coronavirus, leur venu a été annulée. Cette compagnie est depuis longtemps engagé dans un échange de culture et auprès des banlieues. Pour cela, ils ont créé “la banlieue heureuse”. Cet événement rassemble les habitants du quartier des fossés Saint Jean autour d’un projet artistique. A la nuit tombé, le parc Caillebotte ouvre ses portes pour offrir aux visiteurs, une nuit féerique. Les habitants participent activement à ce spectacle en proposant des scénettes durant le parcours d’exploration du parc.

C’est dans cet esprit que la compagnie a décidé de monter le spectacle prévu pour le festival d’Avignon 2020, au pied des immeubles.

 

Sinbad, Naissance d’un héros: en attendant le festival d’Avignon 2021

La pièce raconte l’histoire des milles et une nuit de Sinbad. Si vous ne connaissez pas l’histoire, c’est une bonne façon de le découvrir. Si vous la connaissez, la compagnie du théâtre de Kalam va vous raconter cette histoire d’une manière différente.

 

Un spectacle visuel mélangeant les arts

 

Le spectacle commence avec un homme seul qui se torture pour écrire une histoire. Il est sous le point d’abandonner quand tout un coup Shéhérazade apparaît. Là, commence vraiment un spectacle vivant multiforme.

En arrière plan, de la calligraphie et du dessin illustreront durant tout le spectacle. En premier plan, c’est un mélange de narration et de théâtre qui permettent de connaitre l’histoire de Sinbad.

Abdeslam Ladjoua a eu une formation de calligraphe depuis l’âge de 5 ans. Il est discret et face aux deux autres acteurs, on a tendance à l’oublier durant le spectacle. Mais à chaque fois qu’on revient sur lui et son travail, on est émerveillé. Il peint le conte en temps réel, sans trembler, avec un geste assuré. Bagdad, une baleine, une île. Il arrive avec son art qu’il maîtrise parfaitement à nous faire voyager. Même s’il est discret, il est indispensable à la magie du spectacle.

Manon Aounit alterne entre deux rôles. Elle est narratrice. C’est elle qui raconte l’histoire de Sinbad. Et elle est aussi actrice prenant part à l’aventure vécu par le héros. Le talent veut qu’on ne distingue pas ces deux rôles. Elle passe de l’un à l’autre avec une fluidité impressionnante.

Farid Zerzour est l’acteur principal de ce conte. Il déploie une énergie folle pour faire vivre Sinbad sur scène. Il a été formé au théâtre de rue et ça se voit. Cela lui donne une facilité déconcertante pour interagir avec le public. Les enfants adorent et les adultes en redemandent.

Ces trois acteurs font la beauté et l’énergie de ce spectacle.

Redécouvrir les milles et une nuits

Comme je le disais que vous connaissiez ou non le conte, vous devez aller voir ce spectacle. Ce n’est pas un ènieme spectacle racontant l’histoire de Sinbad. Non. Ce spectacle raconte comment le conte a été créé. On suit Sinbad dans ses aventures, mais aussi Shérérazade racontant l’aventure de Sinbad et enfin Hinbad le calligraphe dans son processus de création de l’histoire.

C’est donc sur plusieurs plans que le spectacle se passe. Et c’est pour cela qu’il ravit petits et grands. Le plus magique, c’est que chacun verra un spectacle différent par rapport à ses centres d’intérêt, son âge, son humeur, etc…

Aller voir ce spectacle en famille. Je suis sure que ça va donner à vos enfants l’envie de lire la suite des milles et une nuit. Et à vous, l’envie de redécouvrir ces contes.

 

Sinbad, l’anti héros

 

Sinbad est un anti héros. C’est typiquement la personne qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Il doit se sortir d’histoires plus rocambolesques les unes que les autres.

Pendant tout le spectacle, Shéhérazade va l’aider et aussi le conseiller. Il nous apprend la résilience. Sinbad fait face à toute les situations même contre son grès. Même quand la situation parait désespérée, il déploie toute son énergie pour s’en sortir. Un exemple pour beaucoup surtout en temps difficile.

L’autre enseignement de ce conte, c’est de ne pas oublier ses rêves. Ce sont ses rêves qui poussent Sinbad à partir à l’aventure. S’il n’avait pas eu de rêve, il serait rester à Bagdad.

Ce spectacle est rafraîchissant et pleins de bonne humeur. Si vous avez la chance de les voir, n’hésitez pas.

 

En attendant le festival d’Avignon 2021

 

En attendant de pouvoir les applaudir au festival d’Avignon 2021, vous pouvez découvrir leur création dans une série de dates.

festival d'Avignon 2021, dates de représentation

        

N’hésitez pas à les découvrir et à en parler autour de vous.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.