Skip to main content

Dalida sur le divan est un spectacle sur Dalida. Mais pas que. C’est un spectacle universelle qui nous permet de découvrir une facette oubliée de cette grande artiste.

Dalida sur le divan: un spectacle calibré

Comme on fête les 35 ans de la disparition de Dalida cette année, il serait très facile de faire un spectacle hommage en reprenant ses chansons. La nostalgie c’est vendeur.

C’est exactement le contraire que ce spectacle vous propose.

Joseph Agostini montre une fois de plus ses talents d’écrivain. Comme dans les tueurs en série sur le divan, il utilise ces connaissances de psychanalyste pour nous livrer un texte fort et puissant.

Le choix des chansons a été millimétré pour arriver au bon moment. Elles accompagnent le texte à la perfection… A moins que ce soit l’inverse.

Un plongeon dans ce qui a fait Dalida

Même si vous n’êtes pas fan de Dalida, vous allez aimé ce spectacle. On y découvre les fragilités d’une légende.

Au fur et à mesure de l’avancement du spectacle, Dalida s’efface pour laisser vivre et s’exprimer Iolanda. On apprend ce qu’elle a dût traverser. Pour une fois, on voit la femme qui se cache derrière la légende. La mise en scène appuie cette évolution. C’est une mise en scène simple, épurée mais drôlement efficace. Ici pas de chichi ou de superflu. Le texte de Joseph Agostini et les textes des chansons de Dalida sont suffisants pour faire de ce spectacle une réussite totale.

Un duo de comédiens époustouflants

Même si le texte est très bien écrit et que la mise en scène est parfaite, vous ne pouvez pas avoir une bonne pièce de théâtre sans de bons comédiens. Dalida sur le divan n’est pas joué par de bons comédiens. Ceux sont deux excellents comédiens qui interprètent ce spectacle. Lionel Damei rentre dans le rôle de Dalida à la perfection. Pas une fausse note ( au propre comme au figuré) et surtout pas de caricature. Toutes les émotions sont véritables et amené d’une façon extraordinaire.

Il ne faut pas oublié aussi Alain Klingler qui multiplie les talents sur scène. Il joue la comédie, du piano et chante. Et il fait tout cela avec une facilité déconcertante.

Dalida sur le divan: Fiche technique

Je ne peux que vous recommandez d’aller voir ce spectacle tous  les jours du 7 au 31 juillet à 13h30 au théâtre du verbe fou. Vous ne le regretterez pas.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.