Histoire

Avignon, ville d’histoire et de culture.

By vendredi 23 février 2018 One Comment

Il y a des villes qui ont un rayonnement dans l’histoire plus importante que leur rayonnement actuel. C’est le cas pour Avignon. Capitale de la chrétienté entre le 13 et le 15 ième siècle, c’était devenu une petite ville de province jusqu’à la création du festival de théâtre par Jean Vilar.

 

Avignon, de la préhistoire à l’arrivé des Papes.

Les fouilles effectuées dans les années 60 ont permis de mettre à jour des éléments. Ils prouvent l’installation des hommes autour du rocher de Doms à partir de l’age du cuivre. Il a été trouvé une sculpture représentant un visage sans bouche typique des stèles funéraires de l’époque.

Les Phocéens de Massalia ( Marseille) ont édifiés la ville d’Avenio ( nom de la ville sous l’antiquité) en 539 avant JC. La première apparition du nom Aouenion a été faite par Artemidore d’Ephèse, célèbre géographe grec du premier siècle avant JC. Il décrit Avignon comme : « Ville de Massalia (Marseille), près du Rhône, le nom ethnique (le nom des habitants) est Avenionsios (Avenionensis) selon la dénomination locale (en latin) et Auenionitès selon l’expression grecque ». La ville s’organise autour de son rocher. Quand elle devient colonie romaine en 121 après JC, elle s’agrandit. Le forum de la ville qui est le centre administratif, se trouvait à l’emplacement de l’actuel hôtel de ville. Des vestiges romains ont été découvert derrière le Palais des Papes. Au deuxième siècle après JC, la ville s’étend sur 25 hectares et compte environ 25000 habitants.

La première communauté chrétienne s’installa à l’extérieur de la ville au troisième siècle. Ce premier quartier chrétien se situa sur l’emplacement de l’abbaye Saint Ruf. On ne connait pas la date exacte de la christianisation de la ville. Par contre, nous savons que le premier évêque d’Avignon, Nextarius participa au concile régionale de Riez le 29 septembre 439.

L’arrivé des Papes

A la division de l’empire de Charlemagne, Avignon devint possession des comtes de Provence. En 1290, elle fut cédée à Charles II d’Anjou.

Bertrand de Got, archevêque de Bordeaux, sera le pape élu lors du concile de Pérouse, en 1305. Il s’installa de manière temporaire, pense t’il, à Avignon, en 1309. Ce choix est dictée par l’organisation à Vienne d’un concile important. Celui qui verra l’ordre des templiers être banni. Pour assister à ce concile, Bertrand de Got, devenu Clément V, séjourna à Avignon, ville état, propriété du Comte de Provence, roi de Naples et vassal du Saint-Siège.

Mais c’est sous Jean XXII, ancien archevêque d’Avignon que cette dernière devint capitale des Papes. Ce dernier ne fit aucune nouvelle construction dans la ville. Il aménagea seulement le palais épiscopal. C’est Benoit XII qui ordonna la construction de ce que l’on appelle maintenant le palais vieux. C’est la partie la plus ancrée sur le rocher des Doms.

Son successeur, Clément VI fera agrandir le palais en lui ajoutant ce qui est dénommé comme le palais neuf. On les appelle les papes bâtisseurs. Innocent VI fera édifié les remparts qui sont toujours visible aujourd’hui.

Le palais des Papes de nuit

Le palais des Papes de nuit

Urbain V fût le premier pape à tenter de retourner à Rome. Il reviendra 3 ans après son départ à Avignon. Celui qui ramènera la papauté à Rome de manière définitif fût Grégoire XI.

Du grand schisme au XIXième siècle

Après la mort de Grégoire XI, le peuple de Rome réclama un pape italien.  Las cardinaux élurent un pape italien après 70 ans de papes français. Les cardinaux français ne reconnurent pas cette élection, ils ont élu Clément VI. La France , la Castille et l’Aragon soutiennent le pape avignonnais alors que le Saint-Empire romain germanique et l’Angleterre soutiennent le pape romain, Urbain VI. Quatre papes se succéderont à Rome et deux à Avignon. Ce grand schisme s’acheva quand la France décide de ne plus soutenir Benoit XIII. Il passera 5 ans emprisonné au palais des papes.

Après le départ des papes, Avignon perdit de son importance. Elle restera propriété papale jusqu’en 1791.  Rattaché à la France comme le Comtat Venaissin, elle continue à avoir une importance régionale grâce au commerce et à l’industrie de la soie. A la fin du XIXième siècle, ce n’était plus qu’une petite ville de province.

 

Le festival d’Avignon ou la renaissance de la ville

Avec le déclin de l’industrie de la soie, Avignon connait un déclin continue au début du XX ième siècle. Grâce à la rénovation du palais des papes et l’apparition des congés payés,  la ville se transforme en un centre touristique. La création du festival d’Avignon en 1947, va permettre de développer le secteur touristique et dotée la ville d’un rayonnement culturelle internationale. Elle sera en 2000, capitale européenne de la culture. Depuis 1995, le palais des papes, le pont Saint Benezet et l’hypercentre sont déclarés patrimoine mondiale de l’UNESCO.

 

Découvrir Avignon de manière originale

Nous vous proposons trois circuit pour découvrir la ville de nuit et vous plongez dans son histoire.

Pour en savoir plus sur les noctambules cliquez ici

One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.