Skip to main content

Il y a des fois vous lisez le résumé d’une pièce et vous vous imaginez comment elle va se dérouler. Et au final, rien ne se passe comme vous l’aviez envisagé. C’est ce qui m’est arrivé avec un contrat.

Un contrat: résumé

La pièce se passe dans le cabinet d’un psychanalyste. Un patient rentre. Il souffre de crises d’angoisse et il veut qu’on le soigne. Mais pour le soigner, il faut qu’il parle et dévoile des secrets. Du monde duquel il vient il y a une règle primordiale à respecter. C’est la loi du silence. Mais comment soigner l’âme sans se dévoiler? Quand le psychanalyste se rend compte que le piège se referme sur lui, il est déjà trop tard. Comment s’en sortir?

Un huit clos sous tension

Cette pièce est un huit clos où la vie de ces deux hommes va basculer. Chacun joue sa survit. Mais peut être qu’on va se rendre compte que ces deux hommes ne sont pas si différents. La tension est elle palpable durant toute la pièce. Les deux comédiens arrivent à nous entrainer dans ce huit clos. On suit la partie d’échec qui se joue et on frémit pour chacun des joueur. Il y aura-t-il un vainqueur et un perdant?

Et si le monde était complexe

Cette pièce a été écrite par Tonino Benacquista. Peut être que ce nom ne vous dit rien mais il a signé le scénario de nombreux films à succès comme “Et de battre mon cœur s’est arrêté”. Avec le contrat, il signe sa première pièce de théâtre. Ces romans sont plutôt des polars. Il prouve une fois encore son immense talent avec cette pièce aux répliques bien calibrées. En plus, il ne tombe pas dans la facilité d’un monde qui serait blanc ou noir. Non. Ces personnages sont complexes. Chacun a sa part d’ombre et de lumière.

Une distribution remarquable

J’avais déjà eu l’occasion de voir Olivier Douau dans deux autres pièces, Beyrouth hotel et meilleurs vœux. C’est avec plaisir que je l’ai retrouver pour un contrat. Son interprétation de ce gangster est très fine et il arrive aisément à nous faire rire avec un humour noir caustique.

Jérôme Jean campe un psychanalyste plus vrai que nature. Il a toutes les mimiques de la profession. C’est très subtile mais un mouvement de main ou une position nous permette d’oublier le comédien pour ne voir que le psychanalyste.

Un contrat: informations pratiques

Il faut absolument aller voir cette pièce. Vous avez jusqu’au 31 juillet tous les jours à 19h15, relâche le 12, 19 et 26 juillet au théâtre de l’adresse

Les chroniques des Noctambules

Durant tout le festival, je vous propose une chronique par jour pour découvrir une pièce que j’ai aimé. N’hésitez pas à vous abonner au blog afin de ne rater aucune chronique.
Si vous êtes une compagnie et que vous souhaitez que je viens voir votre spectacle vous pouvez me contacter ici.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.