Skip to main content

Pour cette deuxième interview, j’ai rencontré Grégoire Aubert qui a de multiples talents et 3 pièces présentes au festival d’Avignon 2022.

Qui es-tu ?

Je suis Grégoire Aubert, comédien, auteur, metteur en scène et directeur artistique de la compagnie des 100 têtes. Et j’espère pour l’année prochaine acquérir un théâtre.

Quel est ton rapport avec le festival d’Avignon ?

C’est un rapport intime. Cela fait 17 ans que je viens au festival. C’est un rapport avec le métier. Grâce à Avignon, j’ai réussi à combattre le syndrome de l’imposteur.

L’avantage d’Avignon c’est que cela permet à une pièce de pouvoir respirer et se bonifier durant les 3 semaines.

Cette année, tu présentes 3 pièces à Avignon. 2 déjà présentent l’année dernière et une nouvelle.

On commence par une de mes pièces préférées de l’année dernière : Le Tartuffe.

Tu es metteur en scène pour cette pièce. Comment est née cette adaptation ?

Cela faisait longtemps que je voulais adapter un texte de Molière. J’ai mis du temps à trouver mais le tartuffe s’est imposé. Déjà c’est un sujet très actuel par rapport au thème de la religion et aussi il y a une dénonciation de la société patriarcale. C’est pour cela que ce sont 3 comédiennes qui jouent la pièce.

Quelle a été la vie de la pièce après le festival ?

Le festival a permis de concrétiser les contacts que nous avions autour de cette pièce. Et depuis le printemps la pièce tourne bien.

En changeant de théâtre, est ce que cela change-il quelque chose pour la pièce ?

Le plateau étant plus grand, la pièce va pouvoir respirer et les comédiennes vont pouvoir prendre leurs aises.

Où va-t-on pour voir ce tartuffe ?

C’est au théâtre de l’adresse chaque jour à 14h15 sauf le mardi

 

Pour family circus tu passes de metteur en scène à acteur. Et aussi comme auteur avec la parenthèse du Mimosas

Qu’est ce qui te procure le plus de plaisir ?

J’ai commencé à être auteur. Je disais toujours, j’écris par besoin et je joue par plaisir. La mise en scène c’est par gout.

Ce trio qui est sur scène est en complète symbiose. Comment c’est créé cette complicité ?

Elle s’est faite naturellement même si on savait qu’elle était impérative. On se connait depuis plusieurs années. Un jour, on a voulu concrétiser cette relation. Cette pièce ne s’est jouée qu’avec ces comédiens. La metteuse en scène en apportant des détails qui ont consolidé cette osmose.

Comment découvrir cette famille ?

Family circus c’est au théâtre de l’optimiste tous les jours à 20h10 sauf le mardi

 

Dernier talent c’est l’écriture avec la parenthèse du Mimosa.

D’où vient cette pièce ?

C’est un texte que j’ai écrit il y a longtemps. Ce fut une commande autour du conflit de génération. Quand j’ai décidé d’introduire l’Afrique, la pièce a vu le jour.

Pour en savoir plus sur cette pièce vous pouvez lire la chronique que j’ai écrite.

Pour partir en Afrique :

Rendez vous au théâtre de l’optimiste tous les jours à 13h45 sauf le mercredi

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.