Skip to main content

Ce que j’aime dans le festival d’Avignon, c’est que vous passer devant une affiche encore et encore. Vous lisez le titre, vous êtes intrigué. Et vous décidez d’aller voir la pièce. Il vous en sortait ravi. C’est ce qui m’est arrivé avec le contrat des attachements.

Le contrat des attachements: résumé

Un homme et une femme ont dépassé les bornes. Pour résoudre leurs problèmes, une solution radicale a été trouvée. Ils seront attachés et auront les yeux bandés afin de n’avoir que la parole pour résoudre leurs conflits.

Un trio des plus atypiques

Même si l’essentiel de la pièce se fait entre l’homme et la femme, il faut un arbitre pour le bon déroulement des échanges. Thomas Pujol offre une interprétation fantastique de ce arlequin ou fou du roi. Elle est moderne et toujours très juste. Il vient aussi amener de la légèreté dans les échanges plutôt tendu des deux autres. A certains moments, on regretterai presque de pas le voir plus sur scène.

Julien Assémat a un jeu tout en retenu mais en puissance. Il n’a pas besoin de crier ou de s’agiter pour transmettre des émotions. Il signe ici, une performance incroyable entre amour, dégout et peurs. Anaïs Assémat apporte une touche de féminité. Son jeu est puissant. Elle domine l’énergie des deux autres avec une force incroyable.

Une mise en scène simple mais efficace

Pas de décors, pas de costume. Les comédiens ont des vêtements plus banals. Rien ne doit venir troubler le message du texte. Nous sommes nous aussi attachés pour que le texte soit notre seul source de concentration. Et ce parti pris est drôlement efficace. Notre cerveau est uniquement concentré sur le texte.

Un sujet actuel

Une femme qui ne supporte plus le machisme de la société, c’est un sujet actuel. Mais le traitement de celui-ci est d’une très grande originalité. La pièce met bien en avant les contradictions inerrantes à notre condition humaine. Elle pose la question de l’extrémisme dans l’engagement politique. On ressort avec plus d’interrogations que de réponses. Et c’est là que le théâtre devint cet art si particulier.

Un contrat des attachements: fiche technique

Pour voir ce petit moment hors du temps, rendez vous à la chapelle des Antonins tous les jours à 12h45 sauf le lundi.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.