Les chroniques des Noctambules

Chroniques des Noctambules 23: 2 fois rien

By dimanche 28 juillet 2019 No Comments

Encore un peu de poésie avant de refermer ce festival d’Avignon 2019. C’est ce que je vous propose avec ces chroniques des Noctambules 23.

Un spectacle de poésie poétique

Grég Allaeys et Benoit Dendievel nous propose un duo poète/pianiste. Mais ils nous offrent aussi un duo fraternel et amicale. C’est un spectacle de poésie où s’entremêle des scènes drôles, émouvantes ou touchante.

Un duo dynamique

Les deux comédiens sont tellement complices sur scène qu’on a du mal à croire qu’ils ne sont pas des amis dans la vie. Ils sont attentionnés l’un envers l’autre. Ca donne un duo ultra dynamique sur scène. Les scènes entre deux textes poésies permettent d’apporter une touche d’amour et d’émotions.

Une belle façon de découvrir la poésie

Sur l’affiche du spectacle, il est écrit : « Vous n’aimez pas la poésie? on vous prend au moi ». Donc tout le spectacle est construit pour vous faire aimer la poésie. Et il y arrive plutôt bien. La voix sensuelle de Grég Allaeys allié au piano de Benoit Dendievel va vous transporter dans le monde de la poésie. Et vous allez adorer ça.

Conclusion

Que vous aimiez ou pas la poésie, vous pouvez vous rendre à ce spectacle. Je suis sure qu’il arrivera à vous transporter et à vous faire aimer la poésie. Tentez le coup. Vous risquez juste d’aimer la poésie après avoir vu ce spectacle. Faites vous confiance.

2 fois rien de 5 au 27 juillet à 17h00 au Magazin théâtre. Relâche le 18 juillet.

Les chroniques des Noctambules c’est chaque jour un critique d’un spectacle qui m’a plu.

Si vous avez aimé les chroniques des Noctambules 23 n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook pour ne rien manquer

Vous pouvez retrouver toutes les chroniques et d’autres informations sur Avignon sur le blog.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.