Les chroniques des Noctambules

Chroniques des Noctambules 11: Chantecler solo

By mardi 16 juillet 2019 No Comments

Pour ces chroniques des Noctambules 11, je vais vous parler de Chantecler solo.

Marco veut monter Chantecler de Edmond Rostand pour la nouvelle année théâtrale.

Un texte fin et émouvant

Cette pièce de théâtre nous fait rentrer dans l’univers de la création artistique. Mais aussi et surtout, nous fait découvrir un texte peu connu de Edmond Rostand. Marco doit convaincre sa troupe de théâtre de jouer Chantecler de Edmond Rostand. Pendant toute la pièce, on a donc deux histoires qui se jouent. Celle du metteur en scène qui doit convaincre du choix de la pièce et celle de Chantecler. Et c’est là que le texte est fort car les deux histoires pourraient ne pas être liées. Mais elles le sont. La morale de la pièce de Rostand ressort dans les débords de Marco. Le jeu de lumière permettant de faire le contraste entre ces deux histoires.

Un seul en scène? Pas vraiment

Alors oui, Henri Saint-Macary est seul en scène. Mais car il y a un grand mais, il joue plusieurs personnages. Il pourrait jouer de manière identique chaque personnage en lui donnant un seul trait de caractère. Mais non. Chaque personnage a son identité propre et Henri Saint-Macary arrive à les incarner un par un. On ne voit pas un seul acteur en scène mais une multitude de personnages. La performance scénique est remarquable.

Une performance dynamique

Pour pouvoir rendre ce texte vivant, il faut avoir un comédien qui donne tout. C’est ce qu’il se passe. Pendant une heure dix, on assiste à une performance extrêmement dynamique. Elle l’est tellement que Henri Saint-Macary arrive à jouer 5 à 6 personnages en même temps. Le dynamisme de l’acteur nous permet aussi de ne pas nous perdre dans cette forêt de personnages.

Conclusion

Si vous avez peur de voir un seul en scène, ce spectacle est fait pour vous. Il vous réconciliera avec ce genre de performance. La pièce est abordable aussi pour un jeune public. N’hésitez pas allez y.

Chantecler solo du 5 au 28 juillet à 19h00 au magasin théâtre. Relâche 8,15, 22 juillet

 

Les chroniques des Noctambules c’est chaque jour un critique d’un spectacle qui m’a plu.

Si vous avez aimé les chroniques des Noctambules 11 n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook pour ne rien manquer

Vous pouvez retrouver toutes les chroniques et d’autres informations sur Avignon sur le blog.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.